FIOE 568 Local 568 de la Fraternité Internationale des Ouvriers en Électricité info@fioe568.com

VACANCE DE LA CONSTRUCTION D’ÉTÉ 2017

Les vacances de la construction pour la période d’été sont du 23 juillet au 5 août 2017.  Nous serons de retour pour vous servir le 7 août au matin. Toutefois, prenez note que le bureau sera fermé jeudi le 20 juillet à compter de 16:30. Nous vous souhaitons de joyeuses vacances d’été 2017. Conduisez prudemment.

DE NOUVELLES MESURES POUR ACCROÎTRE LA PRÉSENCE DES FEMMES SUR LES CHANTIERS DE LA CONSTRUCTION

Le gouvernement du Québec avec la CCQ a mis en place de nouvelles mesures pour faciliter l’accès des femmes dans l’industrie de la Construction à compter du 12 décembre 2016. L’accroissement du nombre de femmes travaillant sur les chantiers contribue à combattre les préjugés et à changer les mentalités   Les changements concernes le Règlement sur la délivrance des certificats de compétence, le Règlement sur la formation professionnelle de la main-d’œuvre de l’industrie de la construction et le Règlement sur l’embauche et la mobilité des salariés dans l’industrie de la Construction. Les 4 nouvelles mesures répondront aux engagements pris par la CCQ dans le Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction. La CCQ vise à augmenter à 3% d’ici 2018 la part de la main-d’œuvre féminine active sur les chantiers au Québec. Un service d’accompagnement pour l’intégration des femmes dans l’industrie de la construction a été mis en place par la CCQ en juillet dernier. Nous vous invitons à consulter le programme pour obtenir l’information; en plus un service d’accompagnement est offert en cas de discrimination ou de harcèlement  informez-vous des droits ou des recours qui existent.

LE PROGRAMME DE MENTORAT FÉMININ DE L’APECQ S’AMORCE AVEC SUCCÈS

C’est dans une ambiance empreinte d’entousiasme que les 28 mentorées et mentor(e)s partipant au Programme de mentorat de l’APECQ: la construction de demain se rencontraient pour la premiès fois le 15 octobre 2016. Le nouveau programme qui s’adresse aux professionnelles et aux entrepreneures oeuvrant dans l’Industrie de la construction, débutait ce jour-là avec une formation sur les principes de mentorat. Mentorées et mentor(e)s ont ensuite participé à une séance de rencontre élair qui devait leur permettre d’identifier leurs préférences pour le jumelage. Nous vous invitons à consulter le site de la CCQ pour en savoir plus.

LE TEMPS SUPPLÉMENTAIRE À TAUX ET DEMI EN VIGUEUR LE 23 NOVEMBRE 2016

Le 24 septembre dernier, l’arbitre François Hamelin a rendu une décision importante concernant la rémunération des heures supplémentaires. La décision visait la rémunération à taux et demi de la première heure de temps supplémentaire et elle devait entrer en vigueur dans les 60 jours de la décision à la condition de faire l’objet d’une entente avec l’Alliance syndicale. L’ACQ a rencontré l’Alliance syndicale le 2 novembre dernier et il a été convenue que la décision arbitrale entrera en vigueur le mercredi 23 novembre 2016.  Rappelons que cette décision prévoit que la première heure supplémentaire par semaine sera rémunérée à taux et demi et que le taux double s’appliquera uniquement à partir de la 2ième heure de temps supplémentaire. De plus, l’arbitre prévoit également certaine exclusions à cette règle générale:

  • Les jours fériés chômés
  • Les dimanches
  • Les travaux de mise à terre (shut down) dans l’industrie lourde partout au Québec
  • Le métier de mécanicien d’ascenseur
  • Le métier de monteur-mécanicien (vitrier) affecté à des travaux d’entretien, réparation et rénovation
  • Les travaux effectués sur les chantiers isolés et sur le territoire de la Baie-James
  • Les installateurs de système de sécurité affectés à des travaux de réparation et d’entretien qui travaillent plus de 40 heures par semaine ou 9 heures par jour

En effet, la décision arbitrale prévoyant que la première heure supplémentaire par semaine sera rémunérée à taux et demi ne s’applique pas à ces exclusions soit parce que ces métiers ou ces travaux contiennent déjà une règle particulière leur octroyant des heures supplémentaires à taux et demi, soit parce qu’ils ont une règle particulière leur octroyant du temps supplémentaire à taux double dès la première heure.